Aller au contenu Aller à la navigation Aller à la recherche Aller au pied de page Accessibilité

Conférence : Indiennage et révolution industrielle

Monsieur Serge Paquier, Professeur à l’Université Jean Monnet, a tenu dans le cadre de l’exposition "Jean-Claude Flachat : un collecteur de savoir au siècle des Lumières", une conférence sur l’indiennage et les débuts de l’industrialisation, mardi soir à la Maison du Passementier.

L’aventure de la Manufacture royale de teintures de Jean-Claude Flachat à Saint-Chamond, fut liée à l’essor de l’indiennage au XVIIIème siècle. En effet, la vogue de ces cotonnades fleuries qui toucha le monde entier dès 1650, nécessita une grande quantité de teinture.

Indienne

Cette production, parmi d’autres, fut un élément déclencheur de la Révolution industrielle. L’industrialisation, trop souvent associée au machinisme, découle davantage de la dynamique de l’offre.
Aux XVIIème et XVIIIème siècles, l’Europe connut une période climatique favorable qui permit de sortir des productions de subsistance, l’éclosion d’une « classe moyenne » qui eut accès à de nouveaux produits : thé, café, faïence, cotonnades... qui se vendirent massivement. Une proto-industrie se mit en place, puis le machinisme vint répondre à une demande exponentielle.

Serge Paquier

L’indiennage qui se développa ainsi à Marseille, Londres, Genève... fut un élément important du dynamisme économique et industriel de l’époque malgré les oppositions des lobbies de la laine et du chanvre qui freinèrent son développement.
C’est cette histoire que Serge Paquier a développée dans un esprit critique pour un public studieux composé d’étudiants et d’auditeurs libres.

Une assemblée attentive

compte-rendu